Je soutiens la neurodiversité, et vous ?

 Image Courtesy ThinkGeek

Image Courtesy ThinkGeek

 

Le mois d’avril de chaque année a été déclaré mois de sensibilisation à l’autisme. Le 2 avril est la journée mondiale de l’autisme. C’est donc l’occasion idéale pour combattre quelques idées fausses et parler de neurodiversité.

L’autisme n’est pas ce que vous croyez :

Tout d’abord il n’existe pas une forme unique d’autisme mais de nombreuses variations, de la plus légère à la plus sévère, regroupées en anglais sous le terme d’autism spectrum, le spectre de l’autisme. Spectre est à prendre ici au sens scientifique (spectre de lumière), comme un arc en ciel composé d’une infinité de couleurs différents et uniques.

Tous les autistes ne sont pas des génies. L’autisme peut être associé à une intelligence normale ou parfois largement supérieure à la normale, mais c’est loin d’être toujours le cas. Seulement 10% des personnes autistes sont des “génies”, par contre 50% des “génies’ sont considérés autistes et de nombreux autres montrent des traits autistiques.

Les professionnels de la santé évoquent parfois une véritable « épidémie » des cas d’autisme ces dernières années. Plusieurs hypothèses sont avancées, en particulier les vaccins et les métaux lourds mais il n’existe aucune preuve scientifique pour le confirmer. A l’opposé certains chercheurs estiment que l’augmentation des cas d’autisme recensés est un artefact du à une meilleure identification des symptômes et une meilleure connaissance de ce problème.

L’origine la plus probable de l’autisme est génétique. L’autisme ne se “guérit” donc pas, c’est vrai. Cependant il se soigne et ces dernières années plusieurs méthodes ont été développées pour aider les enfants et parfois même les adultes en les stimulant de manière intensive et les résultats peuvent être spectaculaires. De nombreux enfants autistes ont fait tant de progrès que leurs symptômes “autistiques” ont pour ainsi dire disparus.

La fréquence de l’autisme serait d’un cas pour 50 enfants d’âge scolaire aux USA avec 5 fois plus de garçons touchés que de filles selon les dernières études publiées. Cela signifie que les enfants diagnostiqués dans le spectre de l’autisme sont plus nombreux que l’ensemble des enfants atteints de diabète, de cancer ou porteurs du VIH.

Lorsque l’on parle d’autisme le grand public pense à Rain Man. Pour la petite histoire, l’homme qui a inspiré l’histoire de Rain Man, Kim Peek , n’était pas autiste mais souffrait de macrocéphalie. Le film est peut être excellent mais la référence est plutôt extrême et caricaturale. Le personnage de Raymond rassemble à lui seul la quasi totalité des troubles recensés dans le spectre de l’autisme et l’ensemble des compétences des autistes de haut niveau. Dans la vie réelle ces différences sont moins frappantes et il est souvent impossible de différencier, lors d’un premier contact, une personne autiste d’une personne « neurotypique ».

D’ailleurs, savez vous que de nombreuses personnes célèbres ont été diagnostiquées autistiques ou sont suspectées de l’être. Parmi elles : Adam Young, Bill Gates, Alfred Hitchcock, Isaakc Newton,Albert Einstein, Jane Austen, H.C. Andersen, Charles Darwin, Thomas Jefferson, Michel-Ange, Mozart, George Orwell, Beethoven, Thomas Edison, Woody Allen, Daryl Hannah, Mark Zuckerberg, Françoise Sagan, Léonard de Vinci etc…

Autres articles sur le même thème :

Je soutiens la neurodiversité (suite)

Elever un enfant différent.

Autisme : comment garder l’espoir ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge