cerveau droit / cerveau gauche

left-right-brain

copyright : www.cartoonaday.com

 

Durant les prochaines semaines j’ai prévu de publier plusieurs articles en rapport avec le fonctionnement du cerveau humain tel qu’on l’envisage aujourd’hui grâce aux dernières recherches sur la neuroplasticité.

Les recherches sur la a neuroplasticité aussi appelée plasticité neuronale montrent que notre cerveau possède la capacité de s’adapter à son environnement et d’évoluer tout au long de sa vie. C’est une théorie qui remet totalement en cause les vielles croyances selon lesquelles notre cerveau serait figé et cesserait de se développer avant notre trentième anniversaire pour commencer sa lente descente  vers la sénilité.

Qui n’a pas entendu dire que nous perdons après 20 ans plusieurs milliers voire plusieurs centaines de milliers de neurones par jours ? Des chiffres qui semblent alarmants mais pourtant les spécialistes nous assurent que cette mort neuronale est sans conséquences sur nos capacités intellectuelles en raison du stock initial de neurones présent dans notre cerveau mais aussi parce que  le nombre de connections entre les neurones continue lui d’augmenter tout au long de la vie.

Mais avant d’évoquer plus en détail la neuroplasticité et ses conséquences dans le domaine de la psychologie je voulais vous rappeler quelques généralités sur l’organisation du cerveau humain en deux hémisphères distincts.

L’homme est le seul animal à posséder un cerveau composé de deux hémisphères séparés qui sont capables d’interagir en permanence mais qui présentent chacun des spécificités qui leur sont propres.

L’hémisphère gauche :

–          Se concentre sur les détails plutôt que sur l’image globale

–          Contrôle les centres du langage et de la communication (parole, lecture, écriture)

–          Pense de manière séquentielle

–          Intègre la notion de temps et de durée

–          Permet une pensée logique

–          Apprécie la routine et la répétition

–          Est curieux de tout comprendre et de tout apprendre

–          Aime décrire, classer, catégoriser, hiérarchiser et ordonner les choses

–          Héberge la notion d’Ego et de self

–          Particulièrement à l’aise lors de tests de QI

 

L’hémisphère droit :

–          S’intéresse à l’image globale sans se focaliser sur les détails

–          Contrôle l’équilibre et l’orientation dans l’espace

–          Permet de comprendre la communication non verbale (langage du corps)

–          Est le centre de l’intuition, de la spontanéité et de la créativité

–          Contrôle les impulsions et les émotions

–          Est non verbal (pense en image plutôt qu’en mots)

–          Ne possède pas la notion de temps, vit dans le moment présent

–          Permet l’empathieLa clef du bonheur se trouve-t-elle dans notre cerveau droit ?

–          Particulièrement adapté aux tests de QE (quotients émotionnels).

Les caractéristiques de notre architecture cérébrale et en particulier l’hémisphère dominant va donc influencer notre personnalité. En psychologie cela permet aussi expliquer l’origine de certains troubles du comportement et de donner des pistes précieuses pour changer ou pour  trouver un meilleur équilibre intérieur.

 

Autres articles sur le même sujet :

Comment stimuler le cerveau droit (première partie)

La clef du bonheur se trouve-t-elle dans notre cerveau droit ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge